Avant-propos tome 3 UNDERWORLD

Avant-propos, mais de l'article cette fois

Pour fêter la mise en ligne du site, et pour remercier les lecteurs qui me suivent et qui ont hâte de retrouver Allister, j’ai décidé de vous offrir en avant-première les premières lignes du tome 3 ! 

Qu’est-ce que je suis généreuse !!

La correction est en cours, la date de sortie se précise… Restez à l’affût, des nouvelles arrivent bien plus vite que vous ne le pensiez !

Underworld, Le Royaume des Pécheurs t.3

Vous vous souvenez que je n’avais aucune envie de devenir roi de quoi que ce soit ? 

Non ? Moi, si. 

Je me rappelais très clairement avoir toujours refusé de choisir entre ma moitié angélique et ma moitié démoniaque. Parce que j’étais extrêmement fier d’être métis, d’avoir la double-nationalité, tout ça, tout ça.

Mais non, il avait fallu que ma mère, Asmodée, la régente du Royaume des Pécheurs, soit tuée. 

Ce jour-là, mon monde s’était écroulé. 

Pourquoi ? Parce que c’était moi l’héritier infernal dudit royaume. Et parce qu’on parlait de ma mère, quand même, et que c’était vachement nul de perdre sa mère.

De plus, puisque ça ne suffisait pas, ma sœur Myriam m’avait contraint à me nourrir de l’âme de mon mec-pas-vraiment-mec pour me faire passer du côté obscur de la force. 

Autrement dit, pour faire de moi un démon à part entière. 

Et pour couronner le tout, mon père, Satan le roi de l’Enfer, m’avait posé un ultimatum : soit je devenais un roi digne de ce nom, soit Myriam et moi-même serions damnés et privés de tout ce que nous possédions. Comprendre notre nom, notre famille, notre héritage… Autant, moi, je me moquais de la couronne et de tout ce qui allait avec, autant je savais que c’était important pour elle. 

Je devais donc trouver une solution ! 

Pour moi, le plus simple, c’était de ramener Asmodée à la vie et la remettre sur le trône des Pécheurs. Elle parviendrait certainement à trouver une solution pour que Myriam — qu’elle soit Céleste ou non — puisse lui succéder sans moi et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Le problème ? Je n’avais pas la moindre idée de comment m’y prendre pour retrouver un démon décédé, parce que ces derniers n’avaient pas d’âme et qu’ils n’allaient donc pas en Enfer quand ils mouraient.  

Vous voyez un peu le truc ? Où allaient-ils dans ce cas ? 

À ma connaissance, personne ne le savait. 

Et puisque j’avais tendance à toujours tout repousser au lendemain, je me trouvais à l’extrême limite de la deadline posée par Satan et n’avais toujours rien fait. 

Ce qu’il n’avait pas tardé pas à me rappeler. 

J’avais eu la très mauvaise surprise de recevoir une lettre par corbeau — moyen de communication de l’au-delà, on avait aussi une application Corvus pour la messagerie inter-royaumes, mais c’était sûrement trop mainstream pour mon vieux. 

Au vu du contenu de la lettre en question, je pouvais en déduire une bonne chose : j’allais tellement avoir des problèmes.

Alors ? Qu’avez-vous pensé de cette petite mise en bouche (ne pensez pas à des choses perverses !) ?

Merci pour votre lecture et à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.